Martinet noir
(Apus apus)


Généralités

Famille: Apodidés
Type: Passereaux

Couleur dominante: Manteau marron-noir, la gorge est blanchâtre

Espèce migratrice, visible dans nos régions françaises d'avril à fin juillet, sitôt le cycle de reproduction achevé, le bel oiseau repart pour l'Afrique.

Ce surprenant volatile passe la plus grande majorité de sa vie dans les airs.
Très rapide en vol, plus grand qu'une hirondelle, le martinet noir nidifie en milieu urbain sous les tuiles des maisons, dans les moindres interstices disponibles. Il chasse en bandes.

S'il peut s'accrocher aux parois à la verticale, il a beaucoup de mal à se déplacer sur un plan horizontal, c'est pour cette raison qu'il se faufile sous nos toits à une vitesse vertigineuse.

Dissimulé sous la toiture, il peut ramper à l'abri de la prédation pour nourrir ses petits.

Fidèle à son site de reproduction, l'espèce revient nidifier au même endroit l'année suivante.

Nidification


Le martinet s'accouple dans le ciel, il dort en volant (à bas régime: quelques mouvements d'ailes pour maintenir le cap puis vol plané et ainsi de suite), notre ami a le sommeil léger!

La saison de reproduction l'oblige cependant à se poser et c'est le seul moment où nous pouvons vraiment l'observer.

Court sur pattes, le martinet possède une anatomie ne favorisant pas les déplacements terrestres.

Nourriture


Il se nourrit en chassant les insectes qu'il capture en plein vol.

Le ciel si vaste qu'il ne quitte guère ne le met pas à l'abri de la prédation: Les jeunes martinets encore immatures font partis du régime alimentaire du faucon hobereau.

Toutefois ce dernier ne s'attaque pas systématiquement au martinet lui préférant bien souvent de gros insectes (libellules...).




Photos





Vidéos



(Télécharger)